Page Infos

Le Ministère de l’intérieur et la Justice Marocainne mettent en garde :

Les cartes des «chorfas»

 La distribution, l’impression et la réalisation des cartes dites de «chorfas» seront sanctionnées. Les ministères de l’intérieur et de la justice et des libertés ont déjà mis en garde.

«toute personne impliquée dans l’impression et la distribution de ce genre de carte.

Les deux ministères dirigés respectivement par Mohamed Hassad et Mustapha Ramid affirment que les personnes impliquées seront déférées devant la justice puis soumises aux mesures judiciaires en vigueur.

Si les départements de la Justice et de l’Intérieur décident aujourd’hui de lancer cet avertissement, c’est que le phénomène connu déjà depuis des décennies dans le pays est en train de prendre des allures disproportionnées.

«Il a été constaté que certaines instances et personnes recourent à l’impression et à la distribution de cartes dites «cartes réservées aux chorfas» comportant une photo des affiliés, rayées en rouge et vert et frappées de certains signes similaires aux cartes professionnelles réservées aux fonctionnaires publics», affirment les responsables des deux ministères.

Et de poursuivre: «Ces agissements étant illégaux et violant la loi, des instructions ont été adressées aux walis, aux gouverneurs, aux procureurs généraux du Roi et aux procureurs du Roi afin de faire face aux auteurs de tels actes, aussi bien ceux qui présentent ces cartes pour intimider les citoyens que leurs détenteurs qui les utilisent à des fins personnelles».

Ainsi, les personnes impliquées devront répondre de leurs actes dans les instances judiciaires du pays. Outre le fait que ces cartes soient octroyées loin de tout cadre légal et réglementaire, ce qui ouvre la voie à de graves violations de la loi, ces documents instituent de fait une classification, voire une discrimination entre les citoyens marocains uniquement sur la base d’appartenances familiales, remettant en cause ainsi le principe de l’égalité entre tous les Marocains. La décision des ministères de l’intérieur et de la justice intervient à un moment où un texte de loi vient d’être examiné au Parlement.

Se rapportant au code civil du pays, il s’agit, en effet, d’une proposition de loi émanant du groupe socialiste à la première Chambre parlementaire visant à réglementer l’octroi de certains titres comme Moulay ou Sidi, précédant les prénoms dans l’État civil. A noter que cette proposition a été finalement rejetée en commission.

 

Timthumb

une info scénario. Ils veulent nous faire croire que l'islam nous fait la guerre pour qu'on fasse la guerre à l'islam."

L'état islamique c'est toi !

Unité et vigilence nationale

Le CCIF, condamne, une nouvelle fois, de manière ferme et sans équivoque l’attaque qui a pris pour cible l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Cet acte ne saurait trouver justification au nom d’une quelconque religion et encore moins au nom de l’islam.

C’est pourquoi, le CCIF appelle à rejoindre massivement la marche prévue ce dimanche à 15h, place de la République afin de réaffirmer notre attachement aux valeurs humanistes universelles qui représentent notre socle commun.

Le CCIF condamne tout acte terroriste, tout acte de violence quelque soit son origine et qui menace notre capacité de vivre-ensemble en paix au sein de notre société.

Le CCIF s’inquiète du climat islamophobe qui s’installe depuis quelques temps déjà et qui s’intensifie depuis l’attaque contre Charlie Hebdo. L’attentat perpétré hier ne saurait être un prétexte à une propagande islamophobe.

À un moment où l’heure est au recueillement et au deuil national, le CCIF déplore l’attaque de plusieurs lieux de cultes musulmans et l’agression de plusieurs membres de sa communauté à travers toute la France.

Le CCIF appelle donc les pouvoirs publics à être vigilant et à protéger leurs concitoyens quelle que soit leur confession.

Le CCIF met en garde nos compatriotes contre le piège dangereux pour notre démocratie tendu par les extrêmes de tout bord visant à stigmatiser et à associer la communauté musulmane à cet acte odieux.

Plus que jamais, notre pays se doit de rester uni face à l’innommable.

 

" Charlie Hebdo " Message

Intervention de Mr Robert Badinter, ancien ministre de la Justice, qui a réagit à l’attaque contre«Charlie Hebdo».

Un texte auquel tout Musulman devrait adhérer .

«Devant un tel crime, préparé et exécuté de sang-froid, c’est d’abord aux victimes que pense chacun d’entre nous. Policiers assumant le risque quotidien auquel les expose leur devoir, journalistes réunis pour accomplir leur mission d’information, sans laquelle la démocratie serait étouffée. Ces journalistes-là sont morts pour nous, pour nos libertés qu’ils ont toujours défendues. Sachons nous en souvenir. L’émotion nous saisit aussi à la pensée de leurs familles, de leurs proches, que le crime frappe au cœur par ricochet et qui vivront désormais comme des invalides, amputés de l’être humain qui était une part d’eux-mêmes.

«Au-delà du chagrin et de la pitié s’inscrit le devoir de justice. Nous sommes assurés que les pouvoirs publics mettront tout en œuvre pour identifier et arrêter les auteurs de ces crimes. A la justice de décider de leur sort, en toute indépendance et dans le respect de l’Etat de Droit. Ce n’est pas par des lois et des juridictions d’exception qu’on défend la liberté contre ses ennemis. Ce serait là un piège que l’histoire a déjà tendu aux démocraties. Celles qui y ont cédé n’ont rien gagné en efficacité répressive, mais beaucoup perdu en termes de liberté et parfois d’honneur.

«Enfin, pensons aussi en cette heure d’épreuve au piège politique que nous tendent les terroristes. Ceux qui crient "allahou akbar" au moment de tuer d’autres hommes, ceux-là trahissent par fanatisme l’idéal religieux dont ils se réclament. Ils espèrent aussi que la colère et l’indignation qui emportent la nation trouvera chez certains son expression dans un rejet et une hostilité à l’égard de tous les musulmans de France. Ainsi se creuserait le fossé qu’ils rêvent d’ouvrir entre les musulmans et les autres citoyens. Allumer la haine entre les Français, susciter par le crime la violence inter communautaire, voilà leur projet, au-delà de la pulsion de mort qui entraîne ces fanatiques qui tuent en invoquant Dieu. Refusons ce qui serait leur victoire. Et gardons-nous des amalgames injustes et des passions fratricides.»

Validé par les représentants des Chorfas de France

 

 

Appel des musulmans de France

Nous, responsables musulmans de France, signataires du présent appel :

Nous condamnons fermement les exactions commises par l’organisation«Daesh», connue sous l’appellation « Etat Islamique » (EIL), à l’encontre des civils en Irak et en Syrie parmi les chrétiens, les Yézidis, les kurdes, les turcomans, les musulmans chiites ou sunnites, les humanitaires, les journalistes et les reporters.
Nous considérons que cette organisation, en dépit de son appellation usurpée, n’a rien ni d’Etat ni d’islamique. Ses actions criminelles et barbares, dont les décapitations macabres des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et de l’humanitaire britannique David Haines, d’une cruauté et d’une violence insoutenables, sont en totale contradiction avec les principes élémentaires de la religion musulmane.
Nous saluons la réaction spontanée, responsable et unanime des musulmans de France et de leurs imams qui ont condamné fermement les actes abjects du groupe terroriste «Daesh ».
Nous saluons la position des autorités Chrétiennes, qui tout en condamnant les exactions perpétrées contre les chrétiens d’Irak et de Syrie, refusent toute instrumentalisation de cette tragédie et soulignent que les musulmans sont également victimes de cette organisation terroriste.
Nous appelons tous les citoyens épris de paix et de justice quelle que soit leur religion ou leur conviction à afficher, aujourd’hui plus que jamais, leur unité face au terrorisme et à la barbarie et à œuvrer sans relâche pour que le dialogue et la solidarité entre eux puissent faire barrage aux adeptes de la prétendue « guerre des civilisations ».
Nous réitérons notre appel aux jeunes musulmans de France qui seraient tentés d’aller combattre aux côtés de ces terroristes, de prendre conscience de l'ampleur de la gravité des crimes dont ils pourraient se rendre complices, ainsi que de la lourde responsabilité, devant Dieu et devant l'Humanité, d’une telle complicité.
Face à l’ampleur des crimes commis par « Daesh » et l’importance des moyens matériels dont elle dispose, nous appelons la communauté internationale à diligenter une enquête afin que soient déterminés les responsabilités des soutiens de cette organisation terroriste ainsi que l’origine de ses moyens.
Nous demandons aux musulmans de France d’apporter leur aide aux exilés, notamment à ceux présents en France, d’élever des prières, tous les vendredis, pour le repos des âmes de toutes les victimes et implorer le Très Miséricordieux afin qu’Il accorde Son Aide et Son Soutien à ceux qui souffrent des actes de cette organisation terroriste.

Signataires par ordre alphabétique des institutions:

- Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France – (CCMTF)
Représenté par Monsieur Ahmet OGRAS, Président.
- Fédération Française des Associations Islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles- (FFAIACA)
Représentée par Monsieur Cheikh Moussa TOURE, Président.
- Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris- (FNGMP) Représentée par Monsieur le Recteur Dalil BOUBAKEUR, Président.
- Foi et Pratique
Représentée par Monsieur Hamadi HAMMAMI.
- Grande Mosquée d’Evry- Courcouronnes Représentée par Monsieur le Recteur Khalil MERROUN
- Grande Mosquée de LYON
Représentée par Monsieur le Recteur Kamel KABTANE
- Grande Mosquée de Saint- Denis de l’île de la Réunion Représentée par Monsieur Aslam TIMOL
- Rassemblement des Musulmans de France (RMF) Représentée par Monsieur Anouar KBIBECH, Président.
- Union des Mosquées de France (UMF)
Représentée par Monsieur Mohammed MOUSSAOUI, Président.
- Union des Organisations Islamiques de France Représentée par Monsieur Amar LASFAR, Président.
Paris, le 15 septembre 2014

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×